Forum Julien Doré Index du Forum
Forum Julien Doré

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

www.semio-blog.overblog.com

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum Julien Doré Index du Forum -> ARCHIVES 2007 - 2008 -> ¤ Multimédia ¤ -> ¤ Revue de Web ¤ -> ¤ 2007 ¤
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
catar


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2007
Messages: 430
Localisation: Genève

MessagePosté le: Dim 10 Juin - 11:17 (2007)    Sujet du message: www.semio-blog.overblog.com Répondre en citant

Blog avec deux articles sur Julien (certains passages vont vous faire hurler, vous allez voir...):
http://semioblog.over-blog.org/

Julien, celui qui est déjà (nouvelle star):

Il y a quelques semaines, j'ai déposé sur le semioblog un post sur Julien de la "Nouvelle Star", et c'est l'un des articles qui a suscité le plus de commentaires. J'étais étonnée par le "phénomène" Julien, et vos commentaires m'ont fait encore réfléchir, tout comme l'engouement suscité par le jeune chanteur dans la presse. Aujourd'hui, le journal Libération dresse un portrait du jeune chanteur. Les rédacteurs de cet article ont décidé de lui consacrer un portrait, car ils étaient au départ étonnés de leur propre enthousiasme au sein de la rédaction du journal. Voici qui conforte et illustre mon idée de départ : Ce Julien est déjà une star, et je vais vous expliquer pourquoi...

Un phénomène socio-médiatique : Les journalistes de Libé l'illustrent très bien en prenant leur propre exemple. Au lendemain de son interprêtation de "moi lolita", il expliquent : "Le lendemain, à Libération, dans les étages ou devant la machine à café, ils ne parlaient que de lui. Rédacteurs en chef, grands reporters, cerveaux d'acier... Ils étaient frénétiques, limite hystériques". Voici donc quelqu'un capable de faire parler de lui en interprétant une chanson de si mauvaise qualité qu'elle ne serait pas digne d'un ascenceur d'hôtel formule 1. Il montre la force de l'interprétation par une imagination assez surprenante.

Beaucoup de l'aiment pas : Loin de faire l'unanimité, Julien agace, énerve un bon nombre de personne. On le qualifie de faussaire, de faux rocker. Nous sommes bien loin de Chistrophe Willem, le gagnant de l'année dernière, qui réussissait à rassembler les plus jeunes, leurs parents et grands-parents. Ce Julien ne rassemble pas, il provoque les disputes et commentaires énervés, comme ce fût le cas sur le Semioblog dans le post cité plus haut. On fini même par critiquer l'émission elle-même, en critiquant Julien qui en maîtrise parfaitement les rouages.

Il maîtrise les rouages médiatiques : Justement ! Julien fait partie de cette génération de chanteurs qui connaît parfaitement les rouages et principes des programmes qui, comme "La nouvelle star", se situent entre le télé-crochet et la télé-réalité. Il donne un peu de lui, mais pas trop. Il reste timide face au jury, mais il "habite" à sa manière ses chansons, bref, il fait où on lui dit de faire, en le faisant plutôt bien. Il sait se prêter au jeu des médias, habitant très bien les fonctions qu'on lui donne : une histoire d'amour crée autour de sa complicité avec Gaétanne, jeune candidate de la même émission par exemple. Une promenade un dimanche dans Paris, et hop ! Le voici à la une des magazines people...

Il crée une complicité avec le public : En jouant sur une forme de folie qui l'habiterait, il fonctionne sur le second degré, ce qui permet d'instaurer une forme de complicité avec le spectateur qui, de fait, peut avoir l'impression de comprendre son délire, en se sentant appartenir à la même communauté.

Réflexions sur l'interprétation de la "Nouvelle Star", par Marie-France Chambat-Houillon:

Je suis d'accord sur ton analyse du succès de Julien. Je préciserai seulement que le second degré en est la clé, non pas tant sur la complicité et la réception éliste qu'il permet, mais surtout sur le fait que le second degré peut être aussi lu comme du premier, du troisième, du quatrième, etc...degré. En témoigne d'ailleurs la remarque de M.Katché de ce soir face à la prestation de Vanina d'y voir comme interprétant général davantage Bernard Menez que les Rita Mitsouko ( référence donnée sur W9 dans les coulisses de la Nouvelle Star). Bref, se positionner dans une interprétation "relative" permet de démultiplier les façons de recevoir les performances, de cliver les publics ( les pour vs contre) ce que Julien a bien saisi puisqu'il a tenu un discours sur W9 ce soir dans lequel il parle de se "respecter" et donc de ne faire aucune concession. Il ne souhaite rien concéder satisfaisant tout à la fois la "pureté" d'un public underground tout en se rendant visible dans une machine médiatique populaire ( il en avoue d'ailleurs sa peur ce soir toujours sur W9).

Comme son public n'est pas monolithique ( à la grande différence de la tortue de l'année dernière, tout le monde l'aimait), l'aimant ou le détestant ( quoique pour l'instant cette dernière position reste un cas d'école puisque je n'ai encore pas vraiment lu un article parlant de lui comme un imposteur, alors même que sa première interprétation de like en virgin était une copie d'un artiste US peu connu du grand public), Julien est gagnant à chaque fois quantitativement offrant à la fois une réception "grand public", comme "parodique" ou même "arty" simultanément de ses performances.

La réception va dépendre de la communauté culturelle et sociale à laquelle appartient le téléspectateur de cette émission de télé-réalité. Julien est le grand vainqueur médiatique de la Nouvelle Star car il met en pratique l'importance de la réception plurielle et différentielle de ses interprétations qui est finalement la seule façon dont le téléspectateur regarde la télévision. Ceci pour faire écho à la question d'audrey sur le fait que l'on regarde des émissions que l'on aime critiquer par la suite. La réception des programmes ne correspond pas uniformément à de l'adhésion, à de la projection ou à de l'identification au programme regardé. Julien est finalement un fin sémiologue....
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 10 Juin - 11:17 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum Julien Doré Index du Forum -> ARCHIVES 2007 - 2008 -> ¤ Multimédia ¤ -> ¤ Revue de Web ¤ -> ¤ 2007 ¤ Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com