Forum Julien Doré Index du Forum
Forum Julien Doré

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

www.cyberpresse.ca Les Francofolies de Montréal 2009

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Julien Doré Index du Forum -> MULTIMÉDIA -> ¤ Revue de Presse ¤ -> ¤ Revue de Web ¤
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
FYI


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2009
Messages: 916

MessagePosté le: Mar 11 Aoû - 10:35 (2009)    Sujet du message: www.cyberpresse.ca Les Francofolies de Montréal 2009 Répondre en citant

"Julien Doré à L'Astral: Mister Attitude" par Alexandre Vigneault (09/08/09)


«Le «phénomène» français Julien Doré a fait un saut de puce à Québec l'an dernier, mais seulement le temps d'une chanson. Puisqu'il était programmé en tête d'affiche vendredi et samedi à L'Astral, on peut se permettre d'affirmer que c'est à l'occasion des FrancoFolies qu'il a fait ses véritables débuts de ce côté-ci de l'Atlantique.


Star en France, où son album Ersatz s'est vendu comme des petits pains, l'idole instantanée (il est issu d'un concours à la Canadian Idol) concluait une longue tournée. «Nos familles ne sont pas venues. Heureusement vous êtes là», a-t-il dit samedi soir aux quelque 300 personnes venues l'entendre et le voir en chair, en os et en cheveux.

Julien Doré, c'est d'abord une affaire d'attitude, ai-je pu constater lors de ma relativement brève escale à son spectacle. Il a commencé son spectacle dos au public, comme le jeune Jim Morrison. Une cymbale dans chaque main, il les a frappées les unes contre les autres en sautant sur scène, alors que son groupe amorçait une version passablement rock de Piano Lys.

L'entrée en matière est révélatrice du côté tape à l'il du jeune chanteur. Julien Doré, c'est Mister Attitude: mi-rockeur désabusé, mi crooner désaxé, il s'affiche sur scène avec une guitare électrique dont la bandoulière est décorée d'une touffe de minou lilas. Son groupe est à l'avenant: des gars bien habillés affectant un air indifférent. Bref, tout ce beau monde se donne un genre.

Et derrière l'image? Un groupe capable de faire joli, qui aime rocker et même faire du bruit, mais sans être toujours convaincant. Le jeu du bassiste s'est notamment révélé particulièrement ordinaire au début du spectacle. Quant aux chanteur, il possède effectivement un je ne sais quoi de magnétique et impressionne lorsqu'il troque sa voix nasillarde pour une puissante voix de fausset.

Julien Doré, qui s'est fait connaître à la télé avec des reprises décalées de grands succès parfois quétaines s'est permis des clins d'il au concours qui l'a rendu célèbre. Il a entonné quelques phrases d'une chanson popularisée par Dalida (Volare Cantare) et a même fait un bout de Moi, Lolita que son batteur s'est vite chargé de faire dérailler. C'était sans doute une manière pour le chanteur de prendre ses distances avec le concours qui l'a révélé.

De mon arrêt à son concert , je retiens Acacia, où il a retrouvé toute la palette de nuances avec laquelle il joue sur disque, et Les limites, un rock ludique et bien envoyé. Et l'attitude.»

source : www.cyberpresse.ca


Dernière édition par FYI le Mar 11 Aoû - 10:44 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 11 Aoû - 10:35 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
FYI


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2009
Messages: 916

MessagePosté le: Mar 11 Aoû - 10:37 (2009)    Sujet du message: www.cyberpresse.ca Les Francofolies de Montréal 2009 Répondre en citant

Le bilan d'Alain Brunet (10/08/09)


«Notre journaliste Alain Brunet fait son bilan des 21es FrancoFolies.

Les deux meilleures minutesQuand La Comète, l'inédite de Dédé Fortin, a été dévoilée au spectacle Poussières d'étoiles (en extérieur sur la place des Festivals), on aurait pu découper d'épaisses tranches d'émotion tellement l'atmosphère était chargée.

Les deux pires minutes

Quand, en une seule chanson, la chanteuse du groupe réunionnais Zong (en première partie du Roi Poisson) a parcouru le répertoire entier des clichés de la gestuelle rock.

La révélation

Julien Doré. Bon, j'ai raté Keith Kouna et Bernard Adamus et plein d'autres. Dans ce que j'ai vu et entendu, Le Roi Poisson est la révélation québécoise, mais Julien Doré remporte la palme francofolle. Ce jeune Français est indéniablement pop, il est aussi très rock, n'hésite pas à faire le ventricule gauche de notre Coeur de pirate (jolis duos!), peut grimper jusqu'au balcon pour y faire de remarquables sparages. Un «naturel» des planches, c'est certain. Qui plus est, son groupe peut mettre la pédale à fond et ainsi générer la transe des meilleures soirées. Pour les bonnes raisons, ça marche et marchera à grande échelle.


La fausse bonne idée

Croire que feu Alain Bashung serait honoré mur à mur à travers la programmation. Sauf exception, la dédicace ne s'est pas matérialisée sur scène. Manquait aussi un spectacle-concept...

La meilleure blague

Beau moment d'autodérision quand Gaston Miron, dont on a diffusé des extraits d'interviews pendant le spectacle 12 hommes rapaillés, a confié répondre régulièrement aux deux questions suivantes à cause de sa réputation: «Toi, Miron, tu dois faire de l'argent, non? Tu dois aussi avoir les femmes que tu désires?» Et le poète de répondre, sourire en coin: «Je n'ai ni l'un ni l'autre.»

En résumé

Le partage des tâches journalistiques étant ce qu'il est, je n'ai pas reçu de grande claque aux Francos... jusqu'à samedi. Alors là... Un «orchestre de chambre d'attitude rock» a transcendé ce qu'on avait pu apprécier de ces 12 chanteurs rapaillés par la poésie de Miron. Ça aurait pu être un enchaînement d'interprétations, un événement vécu dans le respect, sans plus. En ce qui me concerne, ce fut un moment d'anthologie. Ce à quoi avaient pensé Gilles Bélanger et Louis-Jean Cormier nous a menés à une exploration insoupçonnée, incontestablement magnifique. Grande substance poétique pour matière première, musiques créatives, audacieuses et accessibles, arrangements fins, instrumentation singulière, toujours cette intention de sobriété, toujours ce caractère collectif et multigénérationnel, ce casting idéal. Jusqu'à 17 artistes sur scène, tous au service d'une oeuvre ancrée dans l'imaginaire québécois. Chapeau.

source : www.cyberpresse.ca
Revenir en haut
FYI


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2009
Messages: 916

MessagePosté le: Mar 11 Aoû - 10:40 (2009)    Sujet du message: www.cyberpresse.ca Les Francofolies de Montréal 2009 Répondre en citant

Le bilan d'Alexandre Vigneau (10/08/09)


Notre journaliste Alexandre Vigneault fait son bilan des 21es FrancoFolies.

Les deux meilleures minutes

Ces FrancoFolies étaient dédiées à Alain Bashung et, de tous les artistes que j'ai vus sur scène ces derniers jours, Ariane Moffatt a été la seule à le souligner. Elle a magnifiquement interprété Aucun express et nous a «emportés, transportés». J'en ai eu des frissons. Et une poussière dans chaque oeil.

Les deux pires minutes

Essayer de faire une entrevue relaxe avec Émilie Loizeau aux abords de la place des Festivals juste au moment du test de son de Marie-Chantal Toupin.

La fausse bonne idée

Le look garçon de Jane Birkin: veste sur chemise blanche, mince cravate noire, pantalon trop grand et baskets blancs. Un retour en arrière d'au moins 25 ans. Non, vous n'êtes pas Tarzan, mais Jane...

La meilleure blague

Daniel Bélanger relatant sa première rencontre avec Claude Dubois, alors qu'il était pompiste la nuit. Il fallait être là.

La révélation

Des années après tout le monde, me voilà entiché d'Albin de la Simone. Sans même avoir vu son spectacle! Je l'ai entendu chanter à ceux de Stéphanie Lapointe et d'Ariane Moffatt et j'ai été séduit par son humour caustique et sa plume adroite.

En résumé

Par un concours de circonstances, je n'ai assisté qu'à des spectacles en salle cette année. Et j'ai été choyé. Que du bon, vraiment, avec des mentions spéciales aux deux spectacles de Daniel Bélanger, à la décharge contrôlée de Karkwa, à la délicatesse de Stéphanie Lapointe et à l'emballante soirée passée au Métropolis avec Ariane et sa bande. J'ai passé de bons moments avec Jane Birkin aussi, sans en être un inconditionnel. Elle s'est révélée touchante (dans ses propres chansons, notamment), mais je ne suis pas de ceux qui sont facilement charmés par les filets de voix. Quelques réserves aussi au sujet de Julien Doré, le phénomène de l'heure en France. Il se passe quelque chose, c'est clair, mais son attitude de star dépasse ce qu'il a à offrir en ce moment. En revanche, en une seule chanson, au spectacle d'Ariane Moffatt, Marie-Pierre Arthur a fait la preuve qu'elle possède tous les atouts pour devenir une vraie meneuse. Deux seuls vrais regrets à l'heure des bilans: n'avoir pas eu le courage d'assister au spectacle 12 hommes rapaillés (j'ai tellement aimé le disque que j'avais peur d'être déçu) et avoir encore raté Émilie Loizeau, dont la chanson Fais battre ton tambour demeurera ma chanson thème de ces Francos 2009.

source
: www.cyberpresse.ca
Revenir en haut
let


Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2009
Messages: 9

MessagePosté le: Mar 11 Aoû - 11:05 (2009)    Sujet du message: www.cyberpresse.ca Les Francofolies de Montréal 2009 Répondre en citant

Mad Mad Mad , y'a pas à dire il est "a doré" ou bien bien critiqué julien. Il est vraiment particulier car l'univers qu'il nous montre est intime et personnel, différents des personnage médiatique évoluant à ses côtés, alors ça bouscule - ou +.
Revenir en haut
let


Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2009
Messages: 9

MessagePosté le: Mar 11 Aoû - 11:06 (2009)    Sujet du message: www.cyberpresse.ca Les Francofolies de Montréal 2009 Répondre en citant

oups!! les fautes, j'en perds les lettres.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:17 (2016)    Sujet du message: www.cyberpresse.ca Les Francofolies de Montréal 2009

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Julien Doré Index du Forum -> MULTIMÉDIA -> ¤ Revue de Presse ¤ -> ¤ Revue de Web ¤ Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com