Forum Julien Doré Index du Forum
Forum Julien Doré

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Concert au Café Belga (Bruxelles) le 08 mai 2009

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Julien Doré Index du Forum -> DIG UP ELVIS / THE JEAN D'ORMESSON DISCO SUICIDE -> ¤ Dig Up Elvis ¤ -> ¤ Actualité / Concerts ¤
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Droo
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2007
Messages: 3 586

MessagePosté le: Dim 8 Mar - 16:06 (2009)    Sujet du message: Concert au Café Belga (Bruxelles) le 08 mai 2009 Répondre en citant

Source : www.nadabooking.com

Merci à -nad-, forum crazy-julien
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 8 Mar - 16:06 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Isabella


Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2008
Messages: 107
Localisation: belgique

MessagePosté le: Mer 18 Mar - 23:37 (2009)    Sujet du message: Concert au Café Belga (Bruxelles) le 08 mai 2009 Répondre en citant

qd je vais sur le lien je vois que c'est à jodogne .. pr ce concert .. les due se produisent tt le temps avec JD ?.. et où puis je avoir les infos pr les tickets ?
_________________
"Mes démons jusqu'ici m'ont suivi à la trace
Bien plus que le froid, c'est la peur qui me glace"
Revenir en haut
Droo
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2007
Messages: 3 586

MessagePosté le: Jeu 19 Mar - 13:13 (2009)    Sujet du message: Concert au Café Belga (Bruxelles) le 08 mai 2009 Répondre en citant

A Jodoigne c'est le 09 mai et non pas le 08.
Pour les places, je ne sais pas trop... Essaie la fnac.be peut-être.
Revenir en haut
Isabella


Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2008
Messages: 107
Localisation: belgique

MessagePosté le: Jeu 19 Mar - 19:04 (2009)    Sujet du message: Concert au Café Belga (Bruxelles) le 08 mai 2009 Répondre en citant

sur le site des due

http://digupelvis.xooit.com/index.php

il y a bcp d'infos
_________________
"Mes démons jusqu'ici m'ont suivi à la trace
Bien plus que le froid, c'est la peur qui me glace"
Revenir en haut
andreiA!


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2009
Messages: 5
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 29 Mar - 01:55 (2009)    Sujet du message: Concert au Café Belga (Bruxelles) le 08 mai 2009 Répondre en citant

recoucou isabella , tu as su avoir des infos pour les tickets moi je voudrai les voir au café belga mais je sais pas s'il faut réserver et sur nadabooking y a rien à part la date! tu sais aussi si JD sera de la partie? je suposse et j'espère ms de toute façon je veux quand mm voir les DUP ms ça serai mieux avec lui c'est sure!!!
_________________
on est tous des névrosés
Revenir en haut
Isabella


Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2008
Messages: 107
Localisation: belgique

MessagePosté le: Dim 29 Mar - 06:06 (2009)    Sujet du message: Concert au Café Belga (Bruxelles) le 08 mai 2009 Répondre en citant

pr les infos tu les trouveras ici

www.incrockfestival.be ( le pass pr 1 jour 15 euros, pr 2 jours 25 euros, pr le festival, mais je suppose qu'à part c'est moins cher )

PS : pr la question concernant JD, je vais répondre comme on m'a répondu.. Mr. Green les DUE sans JD c'est plus les DUE et les DUE sans JD c'est une bagnole sans moteur ^^ Wink ( qq part on le sait Rolling Eyes )

ils viennent au café belga le 8 mai et le 9 mai à jodoigne..

les places seraient en vente à la fnac, ou dans les night and day...je fais la nuit cette semaine, si tu les a acheter avant la fin de semaine dis le moi..moi j'irai soit vendredi soit samedi ou enverrai mon mari mercredi Mr. Green ( il est en congé )

bon j'arrête de m'étaler ici ^^ je vais bosser..

A+
_________________
"Mes démons jusqu'ici m'ont suivi à la trace
Bien plus que le froid, c'est la peur qui me glace"
Revenir en haut
andreiA!


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2009
Messages: 5
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 29 Mar - 13:11 (2009)    Sujet du message: Concert au Café Belga (Bruxelles) le 08 mai 2009 Répondre en citant

merci pour les infos isabella, ms suis deg pcq je pourrai pas allé les voir pcq suis étudiante et je bosse tout les samedis!! Mais ce que je voulais vraiment savoir c'est pour le 8mai au café belga s'il faut réserver avant? pcq ça s'approche et j'ai pas envie de perdre cette chance lol

encore merci pour toutes ces infos
_________________
on est tous des névrosés
Revenir en haut
Isabella


Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2008
Messages: 107
Localisation: belgique

MessagePosté le: Lun 30 Mar - 13:52 (2009)    Sujet du message: Concert au Café Belga (Bruxelles) le 08 mai 2009 Répondre en citant

bein c qu'il faut acheter tes places soit pr le 8 soit pr le 9 ou les deux à la fois !! Mr. Green
_________________
"Mes démons jusqu'ici m'ont suivi à la trace
Bien plus que le froid, c'est la peur qui me glace"
Revenir en haut
MARIE ANTOINETTE


Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2007
Messages: 29
Localisation: BRUXELLES

MessagePosté le: Mar 12 Mai - 23:04 (2009)    Sujet du message: Concert au Café Belga (Bruxelles) le 08 mai 2009 Répondre en citant

Pour que vous sachiez ce que le band peut faire: 2 cr déjà mis sur le forum dig up
à mon retour vendredi et samedi.

Mara a écrit:
Nous sommes ce matin tôt et la taupine régionale de l'étape
ou presque,
vient au rapport en guise de medianocche.

La lune pleine, droit debout dans mes phares,
je remonte les boulevards de ma ville,
délestée de mes taupes, en vrac déjetées
sur le pavé de la rue du Midi,
en quête d'un caboulot ouvert
qui leur remplira le ventre.

Je rentre chez moi, rassasiée sur le site Incourtois
d'un cornet de frites/mayo saupoudré d'hamburger froid
à défaut d'être frais.

J'ai rien dit sur l'hier du Belga,
trop envie d'abord,
de jeter sur le papier d'écran
les fortes impressions
que le "dernier" concert dig up
m'a laissé...sur le flanc!

J'ai savouré, dégusté et frémi
comme jamais ne le fis
à quinze ans...je sonne les 60 coups
de ma vie cette année: il n'est jamais trop tard
pour prendre son pied, s'éclater en pétard,
et tant pis si, écrit , çà fait "c..."

Ce soir, j'ai vu, entendu, applaudi
à en pisser dans mon froc,
du rock 'n'roll, du vrai, du brut
bien fait, régurgité avec classe
et force...et fun!

J'ai un mal fou à reconnaître les morceaux,
à retenir leurs mots,
mais je sais qu'ils sont d'eux, dès l'intro.
Tous me plaisent,
en vrac, ce soir, qui émerge:
un "my heroïne" épique,
joué par les 2 solistes,
en magistral duo: de la voix et du "jeu".
Ce morceau que je ne "voyais" pas bien
quand il est né à Bruxelles en novembre passé,
a mûri, s'est fait sa place.
Julien confirme ici qu'il est un maître d'oeuvre
éclairé, inspiré.
J'ai adoré.

La version rock du Need...de Sharko me séduit
et j'aîme être cueillie comme çà,
sur l'arête du beat,
par ce que ce morceau de roi
m'envoie dans le plexus.
Achaque fois, j'ai les larmes qui
me pètent à la gueule,
c'est immédiat et pavlovien,
je n'y peux rien.

Capté un sourire au milieu de 20 autres:
entre Julien en profil perdu et Baptiste quasi
face à moi, sur l'avant dernier morceau...
du pur bonheur.

Une énergie dense, serrée,
concentrée sur ces 45 minutes,
pas un soupir, pas un blanc,
un feu nourri, venu des 5 ensemble
et de chacun isolément.
La voix des chanteurs, superbes en "coeur",
solo, duo, en force, en rauques soupirs.
Les regards, soutendus du plaisir
de donner ainsi de la voix
à leurs désirs.

Julien Francio a sa place, quoi qu'il craigne,
il assure, je vous jure
et j'adore ses battements de basse,
sur je ne sais plus quel intro,
il est toujours délicieux en aparté
off record,
et sur scène, très concentré,
toujours affectueusement frôlé
par Julien songeur-chef,
qui se campe souvent à ses côtés.

Tiste, "Battiste", est à lui seul
toute une épopée: il cavale,
attaque, tremble et tempête,
bille en tête.
Il règne même en tambourinaire
et structure le set
de sa baguette tutélaire.
Si doux et gentil, sur la pelouse redescendu,
il devise avec ce toujours étonnant
intérêt pour nous, les spectateurs du début.

Et Guillaume, de lui que dire,
sinon ce que je réussis
à lui glisser en 2 mots,
sur la même prairie d'after mouillé:
que j'avais fort aimé l'entendre
et le voir, enfin,
prendre son pied
au propre et au figuré,
sur ses riffs inspirés
par les drumms entêtants de Tiste jubilant,
et la guitare virevoltante de Julien.

Céline, transcandée par les spotlights,
en visiteuse du soir, cambrée
sur son tambourin,
elle envoie sa voix
en alter ego de Julien( et elle en a au moins
autant que le lead singer,
de l'ego, je veux dire)
Ce soir, elle jouait jeu égale
et c'était bien, si bien.

Julien enfin, éclaté de plaisir,
se la pétant comme il faut,
se jetant comme un fou
dans le feu de dieu de leur bande son.
Il est infiniment lui-même


Ils firent plaisir à voir, tous,
et nous aussi.
On se l'est pêté grave,
on a pris tous les tempos,
bien, tapé dans le mille
de notre joie partagée,
du vrai spectacle chaud et rauque.
Je vous disais n'avoir pas goûté l'instant
avec autant de jubilation, depuis tant
de temps un peu perdu en choses graves.

Ils ont énormément progressé,
avancé dans leurs travées
non tracées ,
en si peu de temps.
Je me demandais si les 2 projets
n'allaient pas se téléscoper
et s'anihiler...
je n'ai plus de crainte, je suis sûre,
c'est évident que les 2 vont
de pair et que l'un renvoie à l'autre.
Je comprends mieux l'obstination
de Julien à ne se couper de rien de ce qui
lui était nécessaire jusqu'ici.
On peut y voir un voeu pieux, au mieux
ou une douce hypocrisie, au pire,
je pense que c'est la stricte réalité.
Je suis très curieuse de voir ce que Dig up
va colorer dans le projet solo
et de reconnaître les traces du solo
dans les envols de Dig up.

Voilà pour ce soir.
Le Belga et les scoops tops
ce sera pour demain ou lundi....


et la version Café Belga du vendredi: Mara, comme Marie-Antoinette, a souvent la tête en bas
et cul par dessus tête: le 1er CR édité est celui du DERNIER concert...ceci n'est pas une pose,
juste une logique interne qui ne s'explique pas...

Moi qui suis restée littéralement vissée à la banquette vitrine de ce café
depuis l'heure du thé complet jusqu'à celle du medianocche!

Mais suis venue, ai vu et vaincu tous les avatars qui auraient pû
m'empêcher de repiquer au truc des terreurs d'elvis.

Il est 5h tassées quand j'aborde la terrasse éventée du Belga.
La garde rapprochée du forum topique est déjà dans la place,
un peu dépitée d'être repoussée du lieu de combat
avant même qu'ait eu lieu le premier coup de gong: le Belga est un café,
où il faut bien faire place nette pour coincer matos et ficelles
du concert de tantôt.
Je suis toujours aussi perplexe quant au choix de cette "salle"
qui n'en n'est vraiment pas une.
C'est le lieu commun de la gentry bo-branche,
hier soir, j'y suis passé, histoire de repérer où poser my car.
C'était déjà salle et trottoir combles, et nous étions un soir
de jeudi très banal...

Dès que possible donc, juste après les embrasses
et douceurs que me firent les taupes en rangs de bataille,
je poussai, insistai pour que, sans délai, l'on aille
prendre les endroits stratégiques, discrètement, par la taille
afin de n'être pas prises par le flot de tantôt...
C'est ainsi que , dès 5h du soir, j'étais fichée
comme un tuteur de ficcus en pot,
sur la banquette en bois, adossée à la vitrine ultime
du café, côté scène.
Pratique et expérimentée, une top discrète mais indispensable
à mes aventures concertes me glisse: "t'es sûre que l'on pourra
s'y coller debout? On ne gênera pas les gens en terrasse?"
Pas de danger, ceux-là viennent chaque soir pour siroter dehors
et refaire leur petit monde en branches dorées( pas de lien avec l'autre singer)...

Si l'autre moitié de la clique top s'est finalement glissée sur la gauche,
un peu tard,
nous eûmes raison de ne pas lâcher un pouce de ce banc là.
Car j'ai pû attendre ASSISE et ADOSSéE à la vitre, les quasi 5 heures
qu'il nous fallut patienter avant d'ouîr un son Dué!

J'ai eu tout le loisir de :
1)manger(bien), léger et diététique,
peu de sucres lents mais plein de vitamines pour tenir,
2)boire mais pas trop (la viste des toilettes ici n'a pas l'intérêt logistique des loges/wc du café Central!)

3)de croquer Tiste d'abord qui vint, gentiment et simplement nous entretenir
de tout et de rien pendant que les 4 autres, répondaient sur Arte Belgique
aux questions complices.

Qand Tiste parle de tout et de rien, ce n'est pas anodin,
il ne dit que ce qu'il peut bien
et je laisse aux émérites modèles et admines topiques
le soin de relayer ce qu'il leur a susurré.

J'attrappe ensuite, Céline, en beauté,
les mèches serpentines
de sa chevelure allongée
lui font un air de reine rauque,
ses bottes cavalières lui donnent
un ton d'hidalgo quasi matador,
cambrée dans son cuir court
et noir calqué sur celui que l'on voit
sur le dos de Julien le singueur...
elle a pourtant, un soupçon de fragile
inquiétude, quand elle reste assise, sage,
adossée à la moleskine de la banquette opposée à la mienne.

Julien bassiste et frère d'icelle me cueille
par sa concentration, il déballe sa basse
que je découvre toute taguée bien comme il faut.
Il est délicieux de timidité soignée,
tout en douceur, tout en tension, je le sens, je le sais,
il est à 2 pas de moi.
J'ai pû le prendre en croc, pour la première fois.

Guillaume entre par le côté ouvert sur terrasse,
il est calme comme jamais,
caresse sa guitare, lui lisse le manche,
pianote les samplers, écoute et regarde,
du regard celte qui m'impressionne chaque fois,
l'ingé son qui se juche sur les flightcases
pour jongler avec ses touches et manettes.

Ils viennent tous les 5, l'un suivant l'autre,
faire test test et balancer vite vite leur instru,
leurs voix , en duo pour Céline et Julien.
Le peu que l'on nous donne
nous scotche immédiatement.

Le temps coule vite et bien,
j'ai tout le temps
quelque chose à regarder,
à partager des yeux et de la voix
avec les taupinettes étalées autour d'eux.

C'est du camping sauvage
pour les pauvres roadies...ce le sera encore et plus tard,
quand ils devront fendre la foule compacte
in et out , pour déposer un à un les bouts de praticables
sur le trottoir bondé et les fourrer en vrac dans la camionnette
d'occasion qui sert de van technique.

Pour l'heure, Mara savoure infiniment
le plaisir de les voir de tout près,
comme des vrais vivants qui se placent
sur le stage rafistolé pour faire
ce qu'ils aiment et qu'elle attend
depuis novembre passé de 2 ans .
Ils sont là, tous les 5,
adossés maintenant à la vitrine du café,
prenant le soleil de la fin de journée
en riant et buvant la bière d'ici,
ravis d'être chez eux, comme le dira
tantôt le chef songeur doré.

Lunettes noires de motard "cop" Us,
cuir fin, il a un air de Gainsbarre,
mais ce n'est qu'un air qui le protège
quand il est hors de scène,
trop proche des regards mangeurs
d'âme
qu'il croit voir le cerner.
Plus de lunettes, très vite
plus de cuir, tout à l'heure,
dans le chant inspiré et ludique:
il est lui-même sans look et fard.

Pour l'instant, ils s'en vont manger à l'abri des regards,
nous restons, en moules obstinées,
collées à notre estaquade de bois.
Deux gentils doux dingues DJ's
vont nous torturer les osselets,
nous tripoter le plexus à nous faire friser
le décrochement de plèvre,
nous asséner de grands coups de battes basses loud et prenantes...
durant plus de 2h...sans aucun répit!
J'eus beau m'enfoncer jusqu'au tympan
les écoutes de mon Ipod rembourré
pour faire obstacle à la douleur du bruit...
rien n'y fit:
les boucles lourdes du son
amplifié en maudit,
ont failli m'achever...
Ma compagne de patience faillit aussi
y perdre sa Fantaisie: nous nous sommes relayées
pour garder nos places: quand l'une s'échappait
histoire de prendre l'air,
l'autre se gonflait les plumes
pour occuper le nid...
Au bout de 18 mois d'attente,
jalonné de concerts solo et variés,
nous sommes au top de la technique
d'occupation des sols, j'vous garantis!

Le café se remplit, le trottoir se bonde aussi,
des regards curieux lorgnent nos dos serrés: nous sommes toujours assis.

Il est 22h passées et la torture ne faiblit pas encore,
vient la demie et très vite, les consoles s'escamotent,
les DJ's s'éclipsent,
on applaudit, ils ont bien bossé
et même si elle n'aime pas,
la taupe est respectfoule du travail bien fait.

Cà y est, Guillaume se profile en poncho inca,
précédé de ce son bottleneck que Mara aime fort,
ils arrivent à sa suite...
Fantasia me jette un regard de luciole,
je jubile et je suis tout d'un coup,
très émue d'être là.
Ils sont heureux eux aussi, cela se voit.
Ils sont à la maison...celà
n'a rien à voir, mais rien, je vous jure,
avec une quelconque nationalité,
une revendication chauvine et bête à pleurer,
c'est tout simplement qu'ils sont bien
dans tous les lieux qui font de la musique
pour le pied, le plaisir partagé,
sans se prendre le chou ni se casser la tête.

Je retrouve là le cocon chaleureux des musicos de rien
qui ne vivent pas de leur guitare,
mais font un don de rois aux passants dans les gares,
sur les trottoirs, les bouges et les places...
j'en connais quelques uns et ceux-ci leur ressemblent:
ils sont beaux et hilares, la musique dans le sang.

Pas de set list pour Mara: rétive à tout étiquetage,
elle reste superbement insensible à ce qui n'est pas
strictement musiquant!
Les morceaux s'enchaînent, vite et fort.
Le band est cerné par taupes bien balancées
et voisines cousines, en frontstage, coincées.
Mara, juchée maintenant sur son banc d'appoint,
voit tout et peut même esquisser de petits sauts
rythmés sans risquer de se vautrer sur les dos devant elle.

Le son est pourri rave, saturé de partout,
on ne distingue pas bien les voix des duos ou des choeurs,
les instruments sont mayonnaisés façon "fritkot" d'en face,
mais l'énergie est là,
le fun aussi, la rage parfois,
qui fait que ce groupe est d'ascendance rauque
évidente et primale...
La surprise Castelbajac, dominée par l'assurance
d'une Céline impériale, qui nous cornaque
et nous houspille pour faire de nous,
et des autres derrière, un public.

JUlien est partout, du regard et du geste,
il assure en lead guitar,
et je n'ai plus envie de lui dire
de la laisser tomber
car elle n'est plus le bouclier
brandi au début entre nous et lui.
Elle est l'amie docile et "slave"
qui le fait mieux éructer...il en bave,
sans perdre du tout sa justesse et sa voix.
Du grand art.
Et l'on sait qu'il en garde encore
sous le pied.

Batiste, tout de suite on entend
qu'il a passé tout son temps
à dompter les baguettes,
à peaufiner les influx, résonner les timbales
et les caisses.
Il a une batterie à lui, en tout cas
bien meilleure que celle prêtée à Spa
et au Central : il ne la vole pas.
Perdu le son "plan plan" de l'amateur enthousiaste
mais jeunet et encore un peu "scolaire"...
il a un vrai touché à lui,
Julien s'adosse toujours à ses battes
comme à celles de Jeff en solo...
et son bonheur de jouer l'éclate en sueur étoilée.

Julien "F", ne fait pas le mariolle, il est comme le sage
qui bien tempère le set,
j'adore ses battements rauques,
il a bossé dur et maintenant il aime
ce qu'il sort de sa belle blanche taguée.
Il est plus grand quand il joue...rien à faire
j'ai un faible pour la gestuelle des bassistes:
nonchalance et feu sous la glace!

Guillaume, éminence un peu grise,
fait le jeu solitaire dirait-on,
mais c'est faux, il se plonge dans les limbes
de ses airs pâles et dingues,
a un son très à lui, il "joue" tout le temps
comme l'enfant, front baissé sur sa gratte
qu'il module, lancinant et rugueux,
mais sans lui, pas de band, il en est un peu
le coeur.

Cela va trop vite, ils enchaînent, nous épuisent:
pas question de les laisser seuls à chanter.
Ne connaissant pas grand chose des paroles sybillines,
Mara opte pour un yaourt phonétique à tendance gestuelle
façon langue des signes anglophone...voyez-vous?...
Non? Tant pis.
Enfin, bref, cela lui permit de mener intelligemment,
si ce n'est intelligiblement,
le concert à son terme, rappels inclus.

Le joli salut dédicace à David et Sharko,
"sans qui Dig up Elvis ne ferait pas de musique,
en tout cas, celle-là..."
classe, sincérité et émotion fugitive: comme on aime!

La montée en puissance des 5, qui se tiennent du regard,
pour cueillir les fonds de salle en fonds de verre,
tout d'un coup suspendus à leurs voix et leur joie.
Les rappels, nos bras en tétanie de les féliciter,
nos gorges en feu des cris soutenus,
et nos yeux un peu rougis "par la fumée, n'est-ce pas!"...
j'allais oublier les mollets torturés
d'avoir sautillé, gambillé sans arrêt sans perdre le tempo,
sur la pointe des pieds,
pour avoir l'air d'élégance
des groupies en fleur que nous sommes dans la tête...

Bref, du pur bonheur facile
mais si longtemps mérité,
faut plus laisser passer les saisons
sans chanter,
car de taupes mélomanes en cigales aphones aigries
nous tomberons,
comme Charybde en Sylla,
et c'est terrible çà!
_________________
c'est plus un signe qu'une insigne griffe autographe
Revenir en haut
NellySue


Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2007
Messages: 3 103
Localisation: kek par !!!!

MessagePosté le: Mer 13 Mai - 12:01 (2009)    Sujet du message: Concert au Café Belga (Bruxelles) le 08 mai 2009 Répondre en citant

:respect:
_________________
Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon vous n'en sortirez pas vivant.
Revenir en haut
laura'sté


Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2007
Messages: 2 197
Localisation: Bordeaux

MessagePosté le: Mer 13 Mai - 22:10 (2009)    Sujet du message: Concert au Café Belga (Bruxelles) le 08 mai 2009 Répondre en citant

NellySue a écrit:
:respect:



Merci, merci.
_________________
Incandescente, c’est : qui peut accaparer des objets sans resurgir sur autrui.
Revenir en haut
lilou
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Avr 2007
Messages: 2 575

MessagePosté le: Sam 16 Mai - 09:42 (2009)    Sujet du message: Concert au Café Belga (Bruxelles) le 08 mai 2009 Répondre en citant

M. A te lire est un pur plaisir
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:56 (2016)    Sujet du message: Concert au Café Belga (Bruxelles) le 08 mai 2009

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Julien Doré Index du Forum -> DIG UP ELVIS / THE JEAN D'ORMESSON DISCO SUICIDE -> ¤ Dig Up Elvis ¤ -> ¤ Actualité / Concerts ¤ Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com