Forum Julien Doré Index du Forum
Forum Julien Doré

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

7sur7.be du 31/10/08

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Julien Doré Index du Forum -> ARCHIVES 2007 - 2008 -> ¤ Multimédia ¤ -> ¤ Revue de Presse ¤ -> ¤ 2008 ¤
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Droo
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2007
Messages: 3 586

MessagePosté le: Ven 31 Oct - 20:27 (2008)    Sujet du message: 7sur7.be du 31/10/08 Répondre en citant

Julien Doré : "Cette tournée je l'attends depuis toujours"

C'est un Julien Doré ravi que nous avons rencontré, à quelques heures de son concert au Cirque Royal prévu ce vendredi soir. L'artiste a lancé sa première tournée il y a quelques jours à peine, mais c'est chez nous, à Bruxelles, qu'il a convié sa famille et ses amis, dont Virginie Efira. "Je suis chez moi ici, je m'y sens bien", affirme-t-il. Retour sur les dernières semaines mouvementées de cette vraie Nouvelle Star, qui aime se jouer des genres et des apparences.

Votre tournée vient tout juste de commencer. Qu'espérez-vous, qu'attendez-vous?

C'est ce que j'attends depuis des mois. J'adore l'exercice de la promo, la télévsion. Ca m'amuse. Mais ça fait un an que je n'ai pas transpiré, hurlé, été fatigué au point de m'évanouir. Et là, ça fait trois, quatre jours qu'on voyage dans un bus. J'attends ça depuis toute ma vie. Ce que je vis là c'est fatiguant, émouvant, éprouvant. Maintenant, je peux fermer ma gueule, je ne suis plus obligé de raconter une blague, de parler de mes morceaux. Je les joue. Je ne suis plus obligé de défendre, d'accompagner mon disque de mon image médiatique. Mon disque existe seul, que je sois là ou pas.

Vous vous êtes produit à la Star Ac récemment. Ca avait l'air de bien vous faire marrer...

On m'invite en tant qu'artiste sur l'émission concurrente à celle à laquelle j'ai participé en tant que candidat. Evidemment, je me suis bien amusé. J'ai fait quelques interventions mais je ne me moquais pas. En fait les mecs qui font le son, la technique, les régisseurs: je connaissais tout le monde. Alors c'est quoi la différence entre les deux émissions? C'est juste une manière de faire un casting, de choisir les gens. Sur le moment, c'était juste de profiter. Les filles avec qui je chantais je les trouvais plutôt gentilles. Ok, il n'y a pas la maturité d'une émission comme La nouvelle star. On ne va pas prôner la musicalité, mais plutôt une sorte de show qui mélange plein de choses. Je n'avais aucun problème à être là, j'ai fait un peu fait chier Nikos... C'est un gros show de télévision, il n'y en a pas beaucoup en France, il faut aussi s'amuser de ça. C'est en direct, il y a une prise de risque. J'ai fait semblant de tomber parce que la semaine passée, Yaël Naïm était tombée et les gens ont cru que c'était vrai. Voilà, ça m'a amusé. Et il y avait Johnny, je l'ai rencontré, j'étais heureux.

Vous savez que la plupart des académiciens ont passé les castings de La nouvelle star?

Ah oui? Ils ne sont pas très bons, ils ne chantent pas bien. Mais je suis allé les voir dans le château, loft, je sais pas quoi et ce sont des jeunes gens quoi. Au fond, les gens qui sont dedans ils vivent le truc comme moi j'ai pu vivre La nouvelle star. Ils sont tous contents d'être là.

Et puis de la Star Ac, vous passez à Tarata et vous vous offrez un duo avec Carla Bruni...

Nagui m'avait demandé de faire Tarata quand j'ai sorti mon album. Il m'a demandé avec qui je voulais chanter, j'ai pensé à Carla Bruni. Carla est sous les projecteurs et on en vient à douter de son talent d'artiste parce qu'elle s'est mariée avec un homme politique. C'est typiquement français: cette manière abrutie des médias de remettre en question la production artistique de quelqu'un en fonction de sa vie privée. Quand j'ai eu fini La nouvelle star, tous les médias à la mode à deux balles genre Tecknikart, toute cette merde parisienne qui n'intéresse que quatre personnes disaient: "Julien Doré c'est énorme". Et dès qu'on essaie de continuer sa vie, on a droit à: "ouais, Julien Doré on va arrêter de s'y intéresser parce que ça va comme ça". Ca me rend fou. Et elle, c'était pareil. Carla Bruni, c'était quelque chose de magique, sensuel, son premier album avait cartonné et là, tout à coup, on ne peut plus l'aimer. Je suis heureux d'avoir emmerder le monde avec ce duo. J'avais l'impression qu'on était dans la même position tous les deux, au même moment. On a passé un super moment. Ca n'empêche pas que je ne voterai jamais Sarkozy. Quoiqu'il arrive...

Autre femme, autre figure célèbre de votre entourage professionnel: Catherine Deneuve fait une apparition dans le clip des Figures imposées...

J'ai commencé à écrire ce clip au début de l'été, je voulais tourner assez tôt. J'avais dans l'idée de faire un clip dans lequel il y aurait une dame, une guest star, qui ait de la classe, qui serait la projection de la fille que je poursuis toute ma vie. J'avais pensé à Catherine Deneuve. Mon agent de cinéma est le même que le sien, donc contact a été pris. Elle a demandé à ce que je l'appelle directement. On a discuté, elle a dit oui. Directement, sans agent. Je me suis rendu compte que si on avait la classe toute sa vie, autant de mystère, d'aura, de fantasme autour de soi, c'est généralement parce qu'on fait des choix qui viennent du coeur et qu'on essaie pas de calculer quoique ce soit. Elle m'a dit: j'aime bien ce que tu fais, l'idée me fait rire, ok. Le secret de carrière, du talent, ça vient de ça. C'est une femme sublime qui a envie de s'amuser.

Vous écrivez vos clips. La plupart des artistes laisse ça à quelqu'un d'autre...

Moi, c'est tellement ce que je voulais faire aux Beaux Arts. Je faisais de la vidéo d'art. Je faisais le montage et ça me fascinait. Je rêvais d'avoir les moyens de mettre en images ce que je fais. Je laisse la partie technique aux gens de talents. Mais la base, la souche, il faut que je l'écrive, sinon je vais être frustré.

Déborah Laurent

31/10/08 17h50

Source : www.7sur7.be

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Un rôle étrange dans un long-métrage belge

A quelques heures de monter sur la scène du Cirque Royal, Julien Doré nous a parlé de ses projets cinématographiques. Il aura notamment un rôle dans le prochain film de Vincent Lannoo, un Belge. Un rôle particulièrement étrange... "Vincent Lannoo m'a proposé un rôle il y a un mois, alors qu'il terminait son nouveau film, qui devrait s'appeler Vampires. C'est l'histoire d'une équipe de télévision qui arrive dans une famille bruxelloise, une famille de vampires. Cette famille a des pactes avec la police qui leur amène des sans papiers pour s'en débarrasser pour qu'ils les bouffent. C'est drôle et glauque."

Un magouilleur qui récupère des cercueils

"Moi, j'ai un rôle de vendeur de cercueils. Je suis un magouilleur qui récupère des cercueils avant la crémation. Je fais brûler les corps mais pas les cercueils, que je ramène à cette famille de vampires, qui dû coup peuvent profiter de l'odeur. J'ai trouvé quelques scènes. C'est mon premier long métrage. Je préfère faire ça, avoir un petit rôle dans un petit film qui ne sera présenter que dans de petits festivals que de jouer Julien Doré dans le nouveau Astérix. Parce que c'est ça, c'est tout ce que je déteste.

"Ce qui arrive à Louise, ce n'est pas du hasard"

On interroge ensuite Julien sur les débuts de sa belle, Louise Bourgoin, sur grand écran, dans La fille de Monaco. "Déjà le métier d'actrice m'impressionne parce qu'il n'existe que par le désir qu'on suscite chez un réalisateur, un producteur. Moi, tant que j'ai une guitare, même dans les moments de doute les plus horribles, je peux toujours écrire et jouer des chansons. L'actrice non. Elle ne va pas répéter chez elle devant sa glace un vieux scénario. Si elle n'est pas désiré par quelqu'un, elle n'existe pas. Louise, avec La fille de Monaco, ce n'était pas du hasard. Quand elle faisait ses interventions à la télé, ce n'était pas du hasard, c'était poétique. Et puis c'est Anne Fontaine qui est venue la chercher. Ce n'est pas du hasard."

Déborah Laurent

31/10/08 18h12

Source : www.7sur7.be

Merci à monjud, forum crazy-julien


Dernière édition par Droo le Sam 1 Nov - 12:34 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 31 Oct - 20:27 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
phara one


Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2007
Messages: 2 736
Localisation: sous le pont

MessagePosté le: Ven 31 Oct - 23:53 (2008)    Sujet du message: 7sur7.be du 31/10/08 Répondre en citant

crois bien que je ne  vais plus m'intéresser aux IT de JD que selles qu'il accorde en Belle chique mouais !!! ben plus intérêt chante que shell (question de carburant ?) fêtes en franche (pour la saint sait riz thé ?) affaire à chue ivre Smile

_________________
a gad la télévision .... épi dort .... (ou pas) ...
Revenir en haut
Droo
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2007
Messages: 3 586

MessagePosté le: Sam 1 Nov - 12:34 (2008)    Sujet du message: 7sur7.be du 31/10/08 Répondre en citant

Ajout de l'article "Un rôle étrange dans un long métrage belge" dans le premier post.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:08 (2016)    Sujet du message: 7sur7.be du 31/10/08

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Julien Doré Index du Forum -> ARCHIVES 2007 - 2008 -> ¤ Multimédia ¤ -> ¤ Revue de Presse ¤ -> ¤ 2008 ¤ Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com